Rechercher
  • lawgamaniacs

Commencer la digitalisation de votre direction juridique !

Mis à jour : 12 juin 2019




Vous revenez d’un salon de la legaltech ou d’un déjeuner avec d’autres juristes, et vous avez le vertige en découvrant l’avancée technologique déployée par d’autres directions juridiques ? C’est le moment parfait pour capitaliser sur ce sentiment et commencer la digitalisation de votre département – gratuitement !


Vous n’êtes pas en retard


Il est possible que certains de vos pairs testent déjà des solutions avancées de legaltech, qu’il s’agisse de la digitalisation de leurs processus internes ou même de l’essai de nouvelles technologies avec le recours à de l’intelligence artificielle.


Soyez rassurés, en 2018, seules 18 % des directions juridiques considéraient leur maturité digitale comme avancée. Plus de 50 % la considéraient faible !


Le retard dans la digitalisation est attribué à la fois à une méconnaissance des solutions technologiques et à un environnement corporate non propice (notamment avec des restrictions sur les ressources disponibles mais aussi une culture d’entreprise non-technophile).



Identifiez les plus grosses difficultés de votre direction juridique


Puisque vous n’êtes pas en retard, votre priorité ne doit pas être de déployer immédiatement l’ensemble des solutions disponibles, y compris les plus chères et les plus récentes qui doivent encore faire leurs preuves.


C’est le moment de prendre du recul sur votre département, d’identifier les plus grosses difficultés, et ainsi vous focaliser sur des petits changements qui vont vous mener à des grands résultats.


Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses – chaque département et chaque entreprise rencontre ses propres défis !


Pour faire ce diagnostic, vous pouvez vous appuyer sur votre propre expérience, mais aussi inclure les autres membres de votre direction juridique, que ce soit en proposant un questionnaire en ligne (idéalement anonyme), un brainstorming, ou un autre format de workshop.


Rappelez-vous, il s’agit d’identifier le plus gros problème, et pas encore la solution !

Voici trois exemples de problèmes que nos partenaires ont identifié comme priorité pour eux :

  • Faciliter le respect des obligations légales de conservation de documents, pour tous litiges passés ou futurs / pour l’audit règlementaire

  • Simplifier les démarches corporate (droit des sociétés), qu’il s’agisse de la gouvernance, des délégations et des rédactions d’actes

  • Accélérer et améliorer le contract management, s’écarter du papier, digitaliser la création, l’échange et la finalisation des contrats jusqu’à signature et archivage

Implémentez des solutions ciblées


Ne cherchez pas à implémenter l’ensemble des solutions ou la solution la plus complexe au défi que vous souhaitez relever. Focalisez-vous sur celle qui sera le plus facile à intégrer dans votre entreprise, dans vos processus, et qui vous offrira des résultats concrets et mesurables.


Le premier pas de votre digitalisation juridique va constituer pour vous et votre équipe un exemple, même une inspiration, de réussite concrète de la digitalisation.


Cette solution, son implémentation et ses résultats seront le succès sur lequel vous parviendrez à mobiliser les gens autour de vous pour la digitalisation plus globale de votre entreprise.


Pour savoir comment implanter la digitalisation de votre direction juridique (gratuitement), lisez notre article qui vous donnera des solutions concrètes.



0 vue

© 2019 by Lawgarithm, SAS

Lawgarithm, SAS, a French company registererd at R.C.S. de Paris under n° 837 758 556

Headquartered: 24 rue Mayet, bât. B, 75006 Paris, FRANCE